Suisse | Vaud

La saison d’hiver est ouverte et je sors mes raquettes avec mon coin à champignonsneige favori, La Givrine. Je décide une virée fin de journée pour profiter du coucher de soleil sur les Alpes. Cela me fait rentrer donc à la frontale, mais j’ai toujours cet équipement dans le sac (été comme hiver).
Je prends donc le train, ou plutôt cette randonnée est choisie en fonction du train, la givrine étant facilement accésible depuis Morges. En hiver mon scooter m’amenant guère plus loin que cette gare. Le voyage en train fait presque parti de la randonnée car en montant il offre une joli evue sur le Léman, à la descente aussi … sauf qu’il fera nuit !
J’arrive à La Givrine (arrêt facultatif, mais presque tout le monde descend là), c’est un spot pour les familles qui sont nombreuses à profiter des joies de la neige avec leurs petits enfants. Je traverse donc la foule pour arriver au restaurant de La Trélasse où je pars dans la combe. Changement d’ambiance car on se retrouve facilement seul, même s’il y a des traces de raquetteurs. A la fin de la combe du Pt1208, on traverse une petite forêt, pour rejoindre par la gauche la combe de Couvaloup de Crans. Dans cette forêt, il y a plusieurs possibilités et toutes mènent en haut, mais plus ou moins à l’E. Il y a le chemin d’été, mais après un moment il faut le quitter pour monter. Donc ici c’est soit en fonction des traces soit à l’intuition !
J’arrive à côté de la Pointe de Fin Château et je suis accuielli par un vent glacial. Pour les photos, je suis obligé d’enlever un gant, donc je me dépèche puis une fois les photos prises, je redescends m’abriter. Le coucher de soleil est superbe, ces couleurs rougies magnifiques. Après une courte pause, en tentant de me réchauffer les mains, je rebrousse chemin sur mes traces pour retrouver La Givrine.